Accueil, BIRMANIE, Voyage

Passage express à Yangon et Mandalay

On se retrouve dans ce tout nouvel article en Birmanie, un pays que nous n’avions pas eu la chance de visiter pendant notre précédent voyage. Nous y sommes pour seulement 10 jours et selon nous c’est suffisant car ce pays vient à peine d’être ouvert aux touristes. Les accès au pays sont assez limités et ayant beaucoup d’autres destinations par la suite, nous ne pouvions pas nous permettre d’y rester plus longtemps.

Notre arrivée s’est donc faite à Yangon, l’ancienne capitale de la Birmanie. Nous avons été surpris de voir que la ville est assez moderne et bien desservie par des rocades. Ici les scooters sont interdits (je n’en connais pas la raison) et la circulation est donc plus dense. Nous avons de suite trouvé les Birmans très souriants et très gentils, comparés à tous les pays d’Asie que nous avions visités auparavant, et cela s’est confirmé durant tout notre séjour. Notre hôtel était plutôt pas mal car nous avions un rooftop, avec vue sur la très connue pagode de Swedagon. Nous avions surtout choisi de visiter la ville justement par rapport à ce monument.

Nous sommes restés à Yangon seulement une journée (elle ne mérite pas plus, encore une fois selon notre avis). Nous avons donc commencé la matinée par une promenade dans le marché de Bogyoke qui n’est pas exceptionnel en soit ! Il s’agit d’un marché de vente en gros où les birmans viennent, mais c’est quand même sympa à faire et l’ambiance était plutôt cool.

On est également allé dans centre commercial très moderne, mais au niveau des magasins, je pense qu’ils vivent encore dans le passé… Ils ont 30 ans de retard par rapport aux autres pays. Tout est très kitch et très vieillot, tant au niveau des habits que de la décoration.

Nous avons continué notre visite dans le fameux marché local, mais ce fut un grand échec ! Au bout de quelques secondes nous avons dû faire marche arrière tant l’odeur était forte… C’était assez déroutant de voir comment ils vendent la viande, par terre sur du papier journal. Vraiment au niveau de l’hygiène c’est assez moyen et ça ne vous donne pas du tout envie, par la suite, de manger leurs plats… De toute façon au niveau de la nourriture, sans grande surprise car on nous avait prévenu, c’est très spécial et nous avons eu vraiment du mal. Nous avons essayé de rester sur de l’occidental dès que nous pouvions, ou sinon, le bon Fried Rice de base. Nous n’avons jamais voulu tenter leurs spécialités.

Nous avons continué notre promenade dans le quartier colonial de Yangon, où nous avons pris des rues un peu au hasard en tombant parfois sur des monuments plus imposants les uns que les autres.

Nous avons fini la journée par la fameuse pagode de Swedagon, mais malheureusement pour nous, elle était en rénovation et le gros du temple était recouvert de papier doré pour faire illusion. Ça reste tout de même un joli endroit à visiter et ça nous a surtout fait penser aux temples que l’on peut retrouver à Bangkok.  Nous avons ensuite vu le coucher de soleil, depuis notre hôtel, sur cette même pagode.

Le lendemain, nous avons directement pris un bus d’une journée pour Mandalay, deuxième stop inévitable des étrangers. Les bus sont d’ailleurs les meilleurs qu’on ait pris de tous nos voyages ! Ils sont très grands, modernes, confortables et vous pouvez vous coucher entièrement, avec une petite tablette pour regarder des films (en anglais évidemment).  Là encore, nous avions décidé d’y passer seulement une journée puisque nous y revenions à la fin de notre trip, pour reprendre l’avion. Pour cette journée nous avions décidé de consacrer la matinée à la ville de Mingun, située à 1h de route de Mandalay. Nous avons réservé un driver mais vous pouvez également y aller en bateau (c’est la solution que nous aurions dû prendre car c’est moins cher).

Une fois sur place, nous avons visité une pagode toute blanche, connue sous le nom de « Hsinbyume Mya Thein Dan », où l’on s’est bien amusé à faire des photos.

Mingun Bell, c’est la cloche la plus grosse au monde, qui pèse 90 tonnes pour 8 mètres de haut.

Pour finir, nous avons visité la Pagode Pahtodawgyi qui était destinée à être la plus grande pagode du monde. Sa construction s’est arrêtée à la mort du roi Bodawpaya, en 1819. Par la suite, un tremblement de terre a mis un terme définitif aux travaux en fissurant le bâtiment.

L ‘après-midi nous avons rien fait, car il y a eu de très grosses pluies qui se sont arrêtées seulement qu’en début de soirée.

Nous n’avons vraiment pas été convaincu par ces deux villes. Nous avons trouvé dans l’une (Yangon) qu’il n’y avait pas grande chose à faire et que le tour était vite fait, et dans l’autre (Mandalay), que la ville était assez repoussante, très désordonnée, vraiment sale et beaucoup moins accueillante. Nous avons également trouvé que la population était beaucoup plus pauvre à cet endroit … Nous n’avions jamais vraiment été confrontés à ce genre de situation (j’ai du mal à mettre un mot sur ça…) et je peux vous dire, qu’avec Thomas, on a encore plus pris conscience que nous avions vraiment de la chance d’être naît en France et de mener une vie aussi confortable. On culpabilise un peu de se plaindre alors qu’ici la misère est omniprésente. Ça m’a fait énormément de peine de voir des enfants vendre des biscuits jusqu’à très tard dans la nuit, ou voir des mamans donner le biberon au bord de la route, ou de voir le linge suspendu à des câbles électriques…

Pour conclure cet article, sur notre voyage en Birmanie, Yangon et Mandalay sont des endroits qui nous aurons le moins marquer, pour lesquels le charme n’aura pas du tout opéré et qui ne nous laisseront pas un souvenir très positif. Cependant le reste du voyage, à Bagan et au Lac Inde, fût formidable, mais je vous en parlerai dans les prochains articles.

You may also like

Leave a Reply