Accueil, Fidji, Voyage

La Coral Coast

Bonjour tout le monde, veuillez m’excuser du retard que j’ai pris pour écrire l’article de nos vacances aux Fidji, mais depuis la Nouvelle-Zélande, le goût pour l’écriture s’était un peu envolé … Mais passons, je suis de retour sur le blog à la demande de beaucoup d’entre vous et j’en suis très heureuse. Il s’en est d’ailleurs passé des choses depuis mon dernier post mais vous le découvrirez très vite au fil des prochains articles. Rentrons maintenant dans le vive du sujet, notre voyage aux îles Fidji qui remonter maintenant à juillet dernier.

Notre avion s’est donc posé le mercredi 27 juin à 22h sur l’île de Viti Levu ou se trouve l’aéroport international. Vous vous doutez bien que nous n’allions pas commencer à vadrouiller à cette heure-ci donc nous avions réservé un hébergement près de l’aéroport afin d’être au lit assez tôt pour enclencher direct le lendemain pour notre première destination.   Et ce début de voyage n’a pas commencé comme nous l’espérions. Une entrée en scène dès plus mémorable encore une fois comme à notre habitude. Par ou commencer… Premièrement notre taxi (que nous avions réservé à l’avance avec l’hôtel et c’est très important de le préciser) ne nous a pas déposer devant le bon hôtel et étant dans les vapes en descendant nous n’avons rien remarqué. C’est une fois devant le comptoir que je me suis rendu compte qu’il ne ressemblait pas aux photos, donc voilà Thomas courir après le taxi (tout ça a 23h) pour qu’il nous amène au bon endroit mais c’était sans savoir que l’hôtel se trouvait au bout de la rue (quel fainéant ce chauffeur) qui lui aussi sois dit en passant ne ressemblait en RIEN aux photos. Deuxièmement, le réceptionniste (si on peut appeler ça comme ça) n’arrivait pas à trouver notre réservation alors que cela faisait 3 mois qu’on avait réservé… Après peut-être 30 minutes d’attentes il a fini par trouver ! C’était sans compté de trouver les clefs de notre chambre et là TRÈS GRAND MOMENT. Elles étaient toutes là sauf les nôtres (evidemment) et ne sachant pas quoi faire il a recommencé au moins 5 ou 6 fois a remettre les clés dans la boite et les ressortir comme si d’un coup par magie nos clés allez apparaître (autant vous dire que l’idée de se coucher de suite s’est vite éloigné). Au bout d’un moment il a commencé à nous dire que nos clef était dans un autre hôtel et quelles allaient arrivées (MAIS QU’EST CE QU’ELLES FONT DANS UN AUTRE HOTEL ?????). Nous avons dû attendre peut-être 1h voir plus sincèrement je ne serai pas vous dire tellement j’ai trouvé ça long. Tout ça pour au final ne jamais les trouver et nous amener dans une chambre que nous n’avions pas réservé totalement lugubre et sale avec comme couverture un vieux drap tout léger transparent donc en gros ça ne servait à rien (il faut savoir qu’a cette période de l’année c’est l’hiver au Fidji et même si la journée il fait chaud, les nuits sont plus fraiches et un petit pull/jean est largement supportable). Nous avons donc dormi en veste et jogging dans les îles oui oui comme en Nouvelle-Zélande ! Heureusement que nous ne passions qu’une seule nuit là dedans !

Nous nous sommes réveillés le lendemain à 6h pour rejoindre assez vite notre première destination mais aussi pour fuir au plus vite l’hôtel. Nous avons donc pris un taxi qui nous a amené à la gare des bus où on a était d’ailleurs le spectacle des locaux. Comme un air de déjà vu, nous étions encore une fois les seuls touristes au milieu de cette cohue. Ayant déjà connu cette situation au Sri Lanka, nous l’avons plutôt vécu de manière amusante. Encore une fois nous avons connu une énième péripétie.. Après 3h de route, le chauffeur nous arrête en plein milieu de la route où se trouvait sois disant notre hôtel… Mais à l’horizon un viel abri de bus en bois avec la jungle derrière et la route mais pas d’hôtel. Heureusement qu’il y avait des locaux pour nous dire que l’hôtel se trouvait encore à 7km derrière la jungle. Super mais impossible d’y aller a pied avec nos valises ! Heureusement que les locaux  nous on laissé appeler l’hôtel pour qu’on vienne nous chercher mais cela a mis a peu près 1h ! Tout ça sous la pluie/soleil. Bon l’attente en valait la peine car l’hôtel était vraiment MAGNIFIQUE ! Dans la jungle, avec un le restaurant et la piscine vue sur l’océan avec rien autour juste nous et la nature et ça fait vraiment du bien de se retrouver là après 4 mois à avoir bosser !

Comme il n’y a pas grand chose à faire aux alentours puisque l’hôtel se trouve au milieu de nul part, nous avons passer 4 jours a bronzer, lire, écouter de la musique, manger et se baigner quand il faisait beau. Etant donné que nous ne sommes pas dans la saison idéale pour venir au Fidji, il a fait assez mitigé. Assez nuageux et un peu frais quand le soleil n’était pas au rendez-vous. A savoir également que ce côté de l’île est extrêmement venteux ! Nous ne nous sommes pas trop baignés dans l’océan car l’eau était vraiment trop froide et la température ne se prêtait pas à la baignade. Nous avons seulement profité de temps en temps de la piscine car nous avons quand même quelques après-midi plus chaude.

La coral coast n’est pas pour nous un immanquable à faire sauf si vous avez un petit budget et que vous ne pouvez pas vous permettre d’aller sur les îles Yasawas (ou les autres). Nous n’avons pas visité plus de Vetu Levi car nous avons voulu privilégier les petites îles paradisiaques des îles Fidji. Nous sommes venu ici pour se reposer et profiter d’un hôtel luxueux à un tarif assez interessant pour changer de note bon vieux van !

You may also like

Leave a Reply