Accueil, BIRMANIE, Voyage

Journée touchante au Lac Inle

Après notre première nuit en bus, franchement pas top, et une arrivée en pleine nuit, nous voilà au Lac Inle. C’est la deuxième étape immanquable en Birmanie et j’espérais vraiment que ces 12 heures de bus en valaient vraiment la peine… Tout d’abord, on a eu une chance inouïe d’avoir la chambre d’hôtel directement à notre arrivée afin de pouvoir continuer notre nuit tranquillement ! Autant vous dire qu’on a dormi jusqu’à 12h00 et c’est nos estomacs qui nous ont sorti du lit ! Sachant pertinemment qu’après une nuit de bus nous serions fatigués, nous avions anticipé et pris 2 nuits sur place : une pour récupérer et une autre pour partir, la journée, en excursion. 

Le lendemain de notre arrivée, nous avons donc débuté notre excursion à 9h30, pour une journée de 6 heures sur le Lac Inle. Alors je sais que c’est tard pour partir en excursion, la plupart y vont pour le lever du soleil, mais nous avions envie de se le faire tranquille et de profiter du lit, car le soir nous avions encore un bus de nuit pour Mandalay. Ce qui est cool, quand vous voulez le visiter, c’est que vous avez un bateau privé d’office. Vous êtes tranquilles sur votre barque, avec seulement le capitaine. Je m’attendais à passer la journée dans une barque vétuste, assise par terre, et bien j’étais loin de la réalité, c’était mieux que je le pensais ! Dans la barque vous avez des sièges pour vous assoir et une COUVERTURE ! Et oui, ils prévoient tout ces Birmans, moi qui avait peur d’avoir froid en short !!! Et bien, grâce à la couverture j’étais protégé et appareil photo en main, c’était parti !

Malgré quelques flops inévitables dans ce pays, nous avons ADORE notre journée sur ce lac ! C’était vraiment super et nous n’avons pas regretté ces 12h de bus. Nous avons donc commencé notre journée avec la lumière et la fraicheur du matin, une légère brise sur un lac tellement paisible ! Notre premier arrêt s’est fait devant les fameux pêcheurs que vous voyez partout en photo, quand vous tapez le nom du lac sur internet, et pour lesquels les gens se déplacent. C’est hyper captivant de voir la façon dont il pêche, si différente de la nôtre. Ils sont debout sur leur barque, en ramant avec leurs PIEDS, tout ça en équilibre pour attraper les poissons avec leur filet ou leur sorte de corbeille en osier (dont je ne connais absolument pas le nom). J’ai adoré les regarder pêcher (moi qui déteste ça !!!) et j’ai trouvé ce moment très privilégié et authentique. Attention tout de même aux FAUX PÊCHEURS ! Malheureusement, le tourisme se développant, les birmans ont trouvé le moyen de se faire de l’argent, en demandant, en échange d’une photo, quelques billets. Comme nous n’aimons pas du tout ce genre de pratique, nous avons tracé notre chemin et nous sommes tombés, un peu plus loin, sur des vrais pêcheurs qui n’ont même pas fait attention à nous.  Vous remarquez très vite les faux pêcheurs car ils restent sur le lac jusqu’à 10h30, et ensuite, ils rentrent chez eux sans avoir pêcher, bien évidemment!! Ils reviennent ensuite au coucher du soleil pour les touristes qui viennent l’admirer.

Avant de prendre la direction d’un village, situé au milieu de la rivière, nous avons eu un arrêt totalement inutile chez un fabriquant de bijoux en or (de toute façon, quoi que vous disiez, vous n’y échapperez pas). Ces arrêts, dans ce genre de shop, sont un attrape touristes. Ils vous expliquent comment ils fabriquent leurs bijoux et surtout ils vous incitent à faire des achats. Chaque compagnie de bateau à son échoppe attitrée, et si vous achetez votre conducteur prendra une commission… Nous n’avions rien acheté bien sûr.

Nous avons finalement pris la direction de ce fameux village, avec son marché et son temple du nom de ” La pagode In Dein”. Je crois que nous y avons passé une bonne heure, à déambuler dans les différentes échoppes et à s’amuser à prendre des photos de ce temple si atypique. Il est tellement particulier, autant par sa forme que par ses couleurs.

Nous avons continué notre visite dans un autre temple (je ne connais absolument pas son nom) mais beaucoup moins joli que le précédent.Après cela, est venue l’heure du lunch. Là aussi vous ne choisissez pas, chaque barque a son restaurant sur pilotis attitré et situé au milieu de la rivière.

Après s’être bien rempli la panse, nous avons pris la direction d’un village flottant et c’est ce que nous attendions le plus. S’immiscer dans la vie des birmans, voir leur façon de vivre au milieu de cet environnement peu commun,j’ai adoré voir tous ces moments de vie comme si tout s’arrêtait autour de nous. Des enfants jouaient au foot sur un terrain construit sur l’eau,des amis qui boivent le thé ensemble, des mamans lavaient leurs enfants, car le dimanche c’est le jour du “décrassage “comme on dit chez moi!!! Tout le monde prend une douche avec un seau rempli de l’eau de la rivière…. J’ai vraiment adoré vivre ce moment en leur compagnie car ils avaient des visages heureux et souriants. Les enfants nous faisaient des “coucous”. Ces gens n’exprimaient aucune tristesse et aucune envie d’être à notre place malgré le peu qu’ils avaient… Vraiment un moment unique que je n’oublierai pas de si tôt.

Après ce moment fort sympathique, nous avons fini notre journée sur des gros flops, mais nous nous consolions avec les paysages que nous traversions. Nous sommes arrêtés dans un échoppe de tissus où ils fabriquent leurs vêtements avec du lotus. Ils vous montre la confection d’une écharpe ou d’un paréo, puis ils vous poussent ensuite à acheter ces vêtements, forcement…

Ensuite, la fabrication de cigares où nous avons dû quand même donner un peu d’argent, car les femmes ont offerte à Thomas un cigare à la banane, pour qu’il puisse le goûter. La journée s’est donc finie après ces deux visites et nous avons repris le chemin du retour. Nous avons  retraversé tous ces beaux paysages et nous avons profité de la lumière du soleil qui commençait tout doucement à se coucher sur le lac. Nous avons adoré cette journée et je recommande vivement cette excursion car vous êtes totalement déconnectés de la réalité. C’est, avec Thomas,  ce que nous aimons retrouver quand nous voyageons dans les 4 coins du globe.

Le lendemain, nous sommes retournés à Mandalay pour prendre l’avion en direction du Vietnam. Nous avions une journée pleine avant de décoller, mais comme nous avons passé une nouvelle nuit dans le bus, encore plus catastrophique que la première, plus une arrivée à 3h du matin pour essayer de demander la chambre plus tôt, nous ne nous sentions pas la force et surtout l’envie de visiter la ville . Nous étions sans regret mais surtout TRÈS CONTENT de partir pour un nouveau pays, le Vietnam ! On se retrouve bientôt, dans un prochain article, pour ce nouveau pays d’Asie !

 

 

You may also like

Leave a Reply