Accueil, Nouvelle-Zélande, Voyage

Itinéraire 3 semaines île du Nord 

Après avoir passé 2 semaines sur Auckland en Airbnb et en Helpx, nous voilà enfin partis sur la route avec notre toute nouvelle maison roulante pour la découverte de l’île du nord.

Premier stop : Péninsule du Coromendel

Direction Cathédrale Cove, la fameuse plage très connue grâce au film “le Monde de Narnia”. Tout d’abord, pour y rendre, vous devez vous garer sur un parking qui se trouve à un peu plus de 30 minutes à pied de l’entrée du site. Je dis bien ” l’entrée” car ensuite vous devez faire 1h de randonnée pour accéder à cette plage. Rassurez-vous, la balade est vraiment agréable car les paysages sont très jolis et malgré quelques pentes, c’est assez facile d’accès. Essayer également d’y aller assez tôt pour éviter les grosses chaleurs et surtout pour éviter la horde de touristes. Pour revenir au parking, ne tentez pas de monter jusqu’en haut, cela ne servira à rien car il n’y a pas d’emplacement pour se garer. Nous avons vu énormément de voitures faire demi tour. La seule solution, si vous ne souhaitez pas marcher du parking à l’entrée, c’est de prendre une navette (payante) ou un taxi. Je peux vous assurer que les 1h30 de marche valent vraiment le détour. C’est tel que l’on se l’imagine, un décor de cinéma ! Nous y sommes restés une bonne partie de la journée à se baigner (oui, oui, l’eau n’est pas si froide que l’on pense) et à se prélasser !

Nous avons fini cette journée à Hot Water Beach. En soit, c’est une plage assez banale, sa particularité étant d’avoir deux fissures souterraines qui laissent filtrer une eau bouillante qui remonte à la surface. Elle réchauffe le sable et cette eau se mélange à celle de l’eau de mer. Vous creusez ensuite à l’aide d’une pelle ou de vos mains (une solution plus économique que nous avons choisie) pour faire jaillir de l’eau chaude et créer un jacuzzi en plein air (un trou si vous préférez, mais c’est moins glamour). L’eau  peut atteindre une température maximale de 64 degrés, donc évitez de faire comme moi et d’y aller comme si elle était à 30 dégrée ! Je me suis brulée la plante des pieds… Je peux vous assurer que l’eau est bouillante et avec Thomas nous avions du mal à comprendre comment les gens arrivaient à rester dans leur trou… Nous avons donc décidé de creuser plus près de l’eau afin d’avoir une eau beaucoup moins chaude et donc plus agréable et ce fut le cas. Nous sommes donc restés une bonne heure dans notre petit jacuzzi ! 

Second stop : Raglan

Raglan rime avec surf ! C’est une petite ville très décontractée, réputée pour ses plages propices au surf, dont une très légendaire ” Manu Bay”. Elle a le plus long break de gauche du monde, pour les initiés ! Le centre est assez petit mais avec suffisamment de restaurants, bars et shops pour y passer un bon week-end. L’ambiance est plutôt bohème, relax et très conviviale ! Nous y sommes restés deux jours. Nous avons passé la première journée à se prélasser sur la plage de sable noir de Ngarunui Beach et la plus propice à la baignade.

Nous sommes partis le lendemain visiter la cascade Bridal Veil de 55 mètres de hauteur, non loin du centre de Raglan. Vous ne pouvez pas vous y baigner mais elle vaut largement le détour avec ses 4 points de vue différents, pour l’observer !

Troisième stop : Grottes de Waitomo et ses alentours

Sachez qu’aux alentours des grottes il n’y a pas de centre ville,  seulement une route avec des restaurants, campings et shops pour booker votre visite dans les grottes. Comme nous sommes arrivés en début d’après-midi, nous avons préféré visiter les alentours et réserver notre visite seulement le lendemain matin. Nous sommes donc partis en direction de la Mangapohue Natural Bridge Scenic Reserve qui renferme une arche en pierre calcaire. La visite vaut vraiment le détour c’est très calme, peu connue des touristes, donc vous ne croiserez pas grand monde, et c’est très joli. Nous sommes ensuite partis observer la cascade de Marokopa qui se trouve juste à côté de la réserve.

Le lendemain, nous avons commencé la journée par la visite de la grotte de Glowworm Cave, pour voir d’impressionnantes stalactites et stalagmites et finir la visite par une promenade en bateau sur la rivière souterraine. Nous avons pu apercevoir dans l’obscurité des vers luisants accrochés à la roche qui formaient, au-dessus de nous, un ciel étoilé. Nous avons choisi l’activité la moins chère et la moins téméraire je l’avoue, mais étant claustrophobe, cette solution était la meilleure. Je n’ai pas de photo ou vidéo à vous faire partager car nous n’avions pas le droit d’utiliser nos appareils. 

Quatrième stop : Three Sisters et Elephant Rock

Avant de partir en direction du Mont Taranaki, nous avions décidé de faire une halte d’une nuit devant la plage ” Three Sisters”. Le temps n’était pas avec nous, mais nous avons quand même pu découvrir une magnifique plage de sable noir, un décor à couper le souffle. Concernant ses rochers, ils sont emblématiques sur la côte. Vous avez, en premier plan, le rocher de l’éléphant et derrière les trois sœurs. Attention le cite n’est accessible qu’à marée basse. Nous avons d’ailleurs fait notre premier “Free Camp” devant cette merveille de la nature! Nous nous sommes donc réveillés le lendemain face à la mer, bercés par le bruit des vagues. Et je peux vous dire que même si la météo n’était toujours pas clémente, il n’y a rien de plus beau que de se réveiller face à ce spectacle. C’est d’ailleurs l’un des points qui nous a poussé à voyager pendant 1 an, en van : Pouvoir se réveiller où l’on veut quand on le veut. C’est un petit détour à faire dans votre itinéraire de l’île du nord.  

Petite parenthèse, pour rejoindre le Mont Taranaki, nous avons emprunté une route des plus atypiques que je déconseillerai mais à la fois recommanderais pour toute personne en recherche d’aventures et d’endroits méconnus des touristes ! C’est une Gravel Road, donc pas goudronnée et vous manquez à chaque cailloux de crever vos pneus. Cependant le paysage qui s’offre à vous, vous fait vite oublier ce détail… On se croirait dans un décor de film avec une jungle luxuriante ! Je ne saurai pas vous décrire correctement ce que j’ai ressenti sur le moment mais avec les cheveux au vent, une musique en fond et ce décor face à moi, je ne me suis jamais sentie aussi libre qu’à cet instant et aussi chanceuse de pouvoir voyager à travers le monde, à mon âge. Je ne pensais plus à rien, juste à profiter du moment et à admirer la beauté du paysage qui s’offrait à moi. Je suis désolée mais je ne me souviens plus du tout du nom de cette route. Par contre nous avons mis du temps avant d’arriver à bon port et la vue est à couper le souffle ! Je n’ai jamais autant apprécié d’être sur la route que ce jour-là. Voyez par vous-même sur les photos. 

Cinquième stop : New Plymouth

Malheureusement nous n’aurons pas pu voir le Mont Taranaki car la météo a continué à être mauvaise et nous n’avions pas forcément envie de passer une randonnée sous la pluie et sans visibilité. De toute façon rien n’est grave en soit puisque nous sommes là pendant 1 an et nous aurons tout le temps d’y repasser pendant notre séjour. Le problème avec la Nouvelle-Zélande c’est que la météo est assez aléatoire… Vous pouvez avoir les 4 saisons en une seule journée. Vous vous lever le matin avec un climat printanier, vous passez la journée avec un temps estival, la fin de journée avec un temps d’automne et pour finir avec une nuit hivernale ! Pour nous cela ne pose pas de problème étant donné que nous sommes ici pour une longue durée mais pour les personnes qui ne sont là que pour 2 ou 3 semaines, c’est assez rageant je l’avoue…. Mais rien n’enlève la beauté de ce que l’on voit, je vous l’assure !

Sixième stop : Tongariro Alpine Crossing

La fameuse randonnée, mondialement connue, que nombreux rêvent de faire en venant ici… Et vous ne vous imaginez pas à quel point il me tardait de la faire, même si je l’avoue, je n’avais JAMAIS fait de randonnée de ma vie (j’avais cependant lu  qu’elle était faisable même pour des débutants comme moi). Elle est devenue très populaire car elle a servi de décor au film “Le Seigneur des Anneaux”, pour représenter la Montagne du Mordor (imaginez l’excitation de Thomas, grand fan de cette trilogie). Et bien je peux vous garantir que je me suis trompée sur toute la ligne, alors que tout laissait présager à une excellente journée. Nous avions décidé de loger dans un camping un peu plus cher que la normale pour être en forme avant d’attaquer ! Pour ceux que ça intéresse, nous avons logé au Plateau Lodge Tongariro Crossing à 20 minutes en voiture de l’entrée du site. C’est le meilleur camping que nous ayons fait depuis le début de notre périple. Moderne, récent, propre, petit, convivial et agréable, avec en plus un jacuzzi et une cuisine comme à la maison ! Le plus, c’est qu’il vous propose une navette qui vous amène et qui vient vous chercher à la fin pour 40$/pp.  Il existe une autre alternative que la plupart des touristes utilisent pour moins cher, mais nous avons préféré ne pas la choisir (je ne rentrerai donc pas dans le détail). 

Pour en revenir à cette fameuse randonnée, nous l’avons commencé dans les meilleures conditions possibles ! Un grand soleil, une température assez supportable et un équipement des plus sophistiqués. Non, ce n’est pas vrai!! Nous avions acheté nos chaussures de randonnée la veille dans un magasin semblable à Décathlon, à 20€, sans avoir jamais marché avec et sans chaussettes hautes. Le début est assez simple, tout est balisé et les montées ne sont pas très dures, donc cela s’annonçait plutôt cool pour la suite. Sauf qu’au bout de deux heures, vous apercevez des touts petits points, très hauts, qui bougent et vous vous rendez compte, qu’en fait, ce sont des personnes et que c’est là où vous devez monter dans peu de temps…. Je peux vous dire que j’ai souffert et je n’exagère pas. J’avais en plus un copain très motivant. Si, si, je vous assure, c’était à coup de ” tu n’es pas du tout sportive, il va falloir que tu t’y mettes !” “Tu n’y es pas du tout Ophélie là… ” et j’en passe ! Imaginez à quel point à ce moment là, j’avais envie d’égorger Thomas (comme si lui était un grand sportif dans l’âme). 

Une fois arrivés au sommet, la désillusion : brouillard, pluie, vent et froid, la totale ! Nous n’avons pas eu le privilège de voir les trois fameux lacs, donc je n’ai pas de jolies photos à vous montrer comme vous pouvez en voir sur tous les blogs de voyage.Vous devez donc bien vous douter qu’avec ces conditions, nous nous sommes pas éternisés et nous avons vite repris la suite de la randonnée pour en finir le plus vite possible. Et je peux vous dire que 8h de marche dans ces conditions c’est très, très, très, très long ! Nous n’en voyions jamais la fin. Je peux vous dire que j’ai dépassé mes limites car combien de fois j’ai voulu abandonner, combien de fois je me suis arrêtée, combien de fois j’ai pleuré, hurlé et blâmé la terre entière.. Je ne sentais plus mes jambes ! Même si au début Thomas n’était pas des plus sympathiques, c’est grâce à lui quand même que j’ai réussi à finir. J’ai eu mal à des muscles dont je ne soupçonnais même pas l’existence ! Et cerise sur le gâteau, mes belles chaussures toutes neuves m’ont donné de belles et grosses ampoules qui ont très mal cicatrisé ! À vie j’aurai le souvenir de cette expérience ! Alors même si c’est l’une des plus belles randonnées du pays, pour nous c’était plutôt le contraire. Je suis sûr que si le temps avait été plus clément nous n’aurions pas vécu la même expérience. Ce n’est pas grave, nous pourrons dire que nous l’avons fait et que malgré tout nous nous sommes dépassés !

Septième stop : Taupo

Après une longue nuit bien méritée, nous voilà reparti sur la route pour aller voir le lac Taupo. Nous avons seulement fait une halte d’une seule nuit. Une journée suffit amplement sauf si vous souhaitez faire des activités sur le lac. Nous avons dormi à nouveau dans un “free camp” devant le lac, et encore une fois la Nouvelle-Zélande nous a offert un réveil peu banal ! Nous en avons d’ailleurs profité pour ” nous laver” dans le lac. Ne croyait pas que la vie en van c’est la belle vie tous les jours. Mais je vous en reparlerai dans un prochain article. Tout ça pour vous dire que c’est un lac qui ne ressemble en rien à ce que nous avons en France. L’eau y est vraiment claire et tempérée et très propice à la baignade.   

Huitième stop : Wairakei

Non loin de Taupo, nous avons passé la journée dans un parc où se situent les Huka Falls, chutes d’eau où le Waikato, le plus long fleuve de Nouvelle-Zélande, coule à travers une gorge resserrée avant de se précipiter d’une hauteur de 10m dans un bassin naturel. Vous avez également aux alentours, des sources d’eau chaude où vous pouvez vous y baigner. Mère nature a encore bien fait les choses dans ce pays.

Neuvième stop : Wai-O-Tapu

Avant de partir en direction de Rotorua, nous avons fait un arrêt près du parc de Wai-O-Tapu, un parc géothermique où vous pouvez voir des lacs de différentes couleurs. Attention cependant à votre nez, les odeurs de soufre, après avoir pris un gros petit déjeuner, peuvent vous donner envie de régurgiter ce que vous venez d’avaler. Nous avons mis quelque temps à nous habituer à l’odeur “d’œufs pourris” ! Le prix est de 32,50$/personnes. Vous avez également, tous les matins à partir de 10h15, le spectacle d’un geyser naturel qui peut atteindre jusqu’à 20m de hauteur quand un membre du parc l’active, donc vous l’aurez compris, rien de naturel. Sivous voulez le voir se réveiller, il faut attendre toutes les 75h, donc bon courage. Nous ne sommes pas restés et nous en avons profité pour visiter le parc dans la tranquillité, car TOUS les visiteurs se trouvaient devant le geyser. Un conseil, si vous voulez éviter la foule, tracez votre chemin ça ne vaut pas du tout le détour. 

Nous avons ensuite terminé notre journée à Kerosene Creek, une nouvelle source d’eau chaude, non loin du parc. Par rapport à la première que nous avons faite, celle-ci est beaucoup plus authentique car elle se situe en plein milieu de la végétation. Les locaux ont mis des pierres tendres pour créer de petits bassins d’eau chaude près de la cascade de 2 m de hauteur. Sachez que les deux sources d’eau chaude que nous avons faites sont totalement gratuites.

Dixième stop : Rotorua

Nous y sommes restés deux jours pleins où nous nous sommes plutôt laissés porter. Le soleil étant revenu avec une bonne chaleur d’été, nous en avons profité pour faire du farniente au Tikitapu (Blue Lake Walk). Un très grand lac d’un bleu limpide entouré d’une forêt de fougères palmiers et de gigantesques pins. L’endroit est vraiment propice à la baignade, l’eau y est très claire et tempérée comme le lac Taupo. De plus le site invite vraiment à se relaxer. Il y a également à côté de ce lac, Rotokakahi (Green Lake Walk), son grand frère. Nous l’avons juste aperçu en voiture. Vous avez des randonnées autour de ces deux lacs mais nous avons plutôt opté pour le repos et de profiter des beaux jours.

Durant ces deux jours, nous avons quand même visité les alentours et nous sommes allés faire une petite balade d’une heure dans la Redwoods Forest, une gigantesque forêt de 56000 hectares célèbres pour ses séquoias de Californie. Vous avez différentes balades proposées plus ou moins longues pour tous les niveaux avec de nombreuses pistes de VTT.

Nous sommes également allés voir Hamunara Springs, une petite balade d’une trentaine de minutes le long d’une superbe rivière à l’eau cristalline avec la source d’eau chaude la plus profonde de l’île du nord (15m). Cependant, ce n’est pas une visite incontournable. Je la conseille seulement pour ceux qui ont le temps de visiter. 

Onzième et dernier stop de notre road trip : Matamata

Nous y avons passé seulement une journée pour aller visiter le fameux parc Hobitton où a était tourné la fameuse trilogie ” Le Hobit” et ” Le seigneur des anneaux” pour les connaisseurs. Thomas grand fan de ces films avait hâte de marcher sur les traces de Bilbo. Pour information, le décor avait été démonté après le seigneur des anneaux mais reconstitué pour le Hobit. Les décors sont tels que l’on se l’imagine et on s’y croirait presque. C’est vraiment sympa de pouvoir se rappeler à chaque endroit un moment du film. Au delà de ça, nous avons trouvé que c’est une lieu très, très touristique. Vous devez réserver votre place à un tour opérateur car  vous ne pouvez pas faire la visite tranquillement  de votre côté. Pour pouvoir y accéder vous avez deux solutions : soit prendre le bus dans le centre ville qui vous amène directement au parc où vous aurez droit à des vidéos d’interviews et d’explications sur la manière dont le tournage s’est déroulé (option que nous avons choisie), soit y aller par vos propres moyens, mais dans ce cas vous serez ensuite accolé à un groupe pour la visite et le prix est le même. Tout est chronométré, même si vous avez un guide, c’est assez décevant de ne pas pouvoir profiter du moment et de se dépêcher pour prendre des photos.Vous ne visitez pas non plus la maison de Bilbo, comme annoncé dans la brochure, il faut payer pour pouvoir y entrer. Je dirai que ce sont les deux points négatifs de cette visite. Heureusement à la fin de la visite, une bière vous est offerte (ou du cidre pour ceux qui n’aiment pas la bière) dans l’Auberge du Dragon Vert et c’est plutôt agréable de finir sur cette bonne note. Vous pouvez également prendre la formule avec le banquet le soir où vous aurez la garantie d’avoir le parc pour vous tout seul car les places sont limitées (195$NZ/personnes)

C’est sur cette dernière note que notre road trip s’est terminé dans l’île du Nord. Nous nous attaquerons au Northland avant notre retour en France et le Sud quand l’été refera surface. Nous nous sommes donc dirigés vers Bay of Plenty, la région du kiwi pour s’y poser 3 mois et remplir un petit peu notre porte- monnaie car la Nouvelle Zélande revient assez cher même quand vous êtes en van.

 

You may also like

1 Comment

  • zamzam family

    coucou les voyageurs… trop belles les photos bande de veinards !!! de passage a pointis pour un apéro improvisé nous avons voyagé avec vous, c’est top ! vous n’allez jamais revenir du pays des hobbits . On a réserve nos maisons , on prend celle avec les volets bleues. On vous fait plein de bises, profitez bien , c’est vraiment zuper . a bientôt pour de nouvelles zaventures … jluc et mumu

    juin 30, 2018 at 6:56 Reply
  • Leave a Reply